Rencontres avec des donneurs d'ordres de l'industrie nucléaire américaine

Salon ou rencontre B to B

  • 29 octobre au 2 novembre 2012 - Etats-Unis, Atlanta, Waynesboro, Pittsburgh, Charlotte, Washington
  • Organisateur(s) : Service énergie - environnement - chimie - Site de Marseille
  • Contact : Emmanuel GALLAND
  • Téléphone : +33 (0)4 96 17 25 34
  • Adresse : Espace Gaymard 2 Place d'Arvieux BP 60708 13572 MARSEILLE
En savoir plus :

Résumé

Exportez votre technologie française du nucléaire aux Etats-Unis !

UBIFRANCE et le G.I.I.N. organisent pour la 5ème fois consécutive une mission collective de sociétés françaises à l'occasion de la session hivernale de l'exposition/congrès de l'ANS, qui se tiendra à San Diego.

Outre l'organisation de la participation française sur le congrès, offrant aux entreprises françaises une large visibilité sur l'évènement phare du secteur nucléaire aux Etats-Unis, la mission collective se poursuivra avec des rencontres et des visites d'électriciens exploitants de centrales et de sociétés d'ingénierie.

Les différentes étapes de ces rendez-vous collectifs devraient être Washington, Charlotte, et Pittsburgh. Les Etats-Unis ont retrouvé confiance dans l'énergie nucléaire, notamment en raison de ses vertus dans le domaine de la lutte contre le changement climatique, mais aussi face à l'impératif d'accroître leur capacité de production pour faire face à la hausse de la demande d'électricité.

Les opérateurs locaux ont déposé 26 projets de nouvelles centrales, qui devraient commencer à se concrétiser dans les prochaines années, d'autant que l'administration Obama semble désormais disposé à apporter sa garantie financière aux opérateurs.

Les technologies françaises disposent aux Etats-Unis d'une bonne réputation, et l'expérience des sociétés est donc appréciée.

Il convient donc d'être présent dès maintenant pour positionner votre offre auprès des futurs opérateurs et des ingénieries qui les conseillent. Des premiers contrats sortent, notamment celui attribué à Areva pour achever la construction de la centrale de Bellefonte. Fukushima n'a pas apporté de remise en cause majeure des programmes nucléaires.

A l'inverse, le secteur de la sûreté nucléaire et de la prévention des risques semble porteur, les Etats-Unis affirmant leur volonté de renforcer les normes. Plus d'infos sur l'ANS: L'American Nuclear Society est un organisme américain réunissant depuis 1954, les organisations internationales et scientifiques dans le domaine des sciences et technologies nucléaires.

L'ANS regroupe aujourd'hui plus de 11.000 ingénieurs, des scientifiques, des administrateurs et des enseignants représentant plus 1.600 entreprises, des établissements d'enseignement supérieur et des organismes gouvernementaux.